Sans coeur ... ?

Aller en bas

Sans coeur ... ?

Message  Isshtar le Jeu 24 Déc - 19:57

« Il est hors de question que j’accepte cela ! », enragea une voix féminine.
Une porte claqua, premier écho d’un début de concert de cris et de jurons.
« Tu feras ce qu’on te dit, Isshtar. Je te rappelle que tu as un rang à tenir. », répondit une voix calme.
« N’espérez-pas m’éloigner de mes recherches, en m’embarquant de force dans les vôtres ! »

Les éclats de voix se succédèrent puis vint un grand calme. La jeune camériste, témoin auditif de la scène, appuya son oreille contre la porte de chêne massif, intriguée par ce qui allait suivre. Ils s’étaient toujours heurtés, malgré l’amour qu’ils se portaient l’un à l’autre. Ce n’était pas comme si la scène eût été peu commune, pourtant quelque chose sonnait faux dans ce concerto de colère. La rousse finit par sortir du salon cossu aux lourdes tentures bordeaux. Elle arqua un sourcil dédaigneux en notant la soubrette, puis passa son chemin, après avoir relevé le menton avec cette hauteur caractéristique.

Pourtant lorsque le rideau tomba sur ce trop théâtral affrontement, la jeune Daeva laissa son chagrin perler et s’abandonna quelques instants au désespoir. Elle devait se résoudre à laisser de côté ce que son cœur lui hurlait avec rage. Le trouver, le rejoindre, tout laisser. Un humain… Comme sa mère. C’était ce qui avait valu ce combat avec son père. Père qu’elle devrait suivre quelques années dans la couche supérieure des Abysses pour l’aider dans ses diverses et ennuyeuses quêtes archéologiques…

---

« C’est de famille… Sans cœur ! », cracha un soldat, tandis que la Daeva cheminait, d’un pas altier, vers la forteresse de Terminon. La réplique arracha un sourire en coin à la femme. Un jour, elle aurait le courage de fuir ce monde d’apparences, un jour…. Elle hurlerait parmi les loups. Mais en attendant, être détestée la comblait d’aise.

« Haïssez-moi… Et restez loin de moi. Loin… », pensait elle lorsque le messager manqua la heurter violemment. Elle cilla et lui adressa un regard froid.
« Votre père vous a fait mander pour porter un paquet à une jeune personne qui s’est particulièrement distinguée lors d’une... » Elle le coupa d’un geste agacé. Jouer la servante personnelle de son paternel commençait à hautement l’irriter. Elle arracha le colis et se dirigea vers la tente indiquée d’un geste las, par un garde en faction. En poussant le rideau, elle découvrit un corps étendu. Son cœur manqua un battement. Lui avait-il précisé si le héros en question était vivant ou mort ?... Non.

« Père... », souffla t elle, le poing serré, tremblante.
avatar
Isshtar
Admin


Feuille de personnage
Classe: Spiritualiste
Expertise: Couture (449)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans coeur ... ?

Message  Isshtar le Jeu 24 Déc - 19:58

Combien d’années avait-elle passé loin de lui ?... Combien d’années l’avait-elle cherché ?... Ce jour, il était étendu là. Inerte. Elle enfonça ses propres ongles dans la paume de sa main. La goutte vermillon fut absorbée par une terre avide de sang. « C’est un cauchemar. », murmura t elle, plus pour se convaincre elle-même qu’autre chose. Elle ferma les yeux, et se laissa aller à ses souvenirs.

Elle l’avait aimé dès le premier regard ce jeune homme au sourire narquois. Elle avait feint de détester son attitude cavalière. Pourtant elle n’avait jamais pu oublier ni ce baiser volé... ni la nuit qui s’ensuivit. Pourquoi l’avait-elle fui au petit matin, alors que tout son être hurlait un « reste » ? Juste parce qu’il était humain, et elle daeva ?.. Fadaises ! Elle n’avait jamais su que fuir vers l’avant. C’était si simple de se laisser enfermer dans le personnage qu’elle se plaisait à jouer. Elle devait le regretter amèrement par la suite, et passerait plusieurs années à tenter un retour en arrière. En vain. Son père y était-il pour quelque chose …à vouloir tant l’éloigner de ses recherches ?...

Un sanglot lui échappa. « Tu paieras un jour ta cruauté ! », lui avait asséné un de ses subordonnés tandis qu’elle avait achevé un ennemi à peine en âge de se battre.
« Ce que tu prends pour un enfant est un guerrier. Ouvre les yeux ! », avait-elle rétorqué mais le regard empli d’animosité de sa faction l’avait poussé au silence.
Haine. Crainte. Désir… On détruit ce qu’on ne peut obtenir. Et Aion savait combien certains rêvaient de la posséder.

Elle redressa la tête en réprimant un tremblement. Un autre souvenir l'assaillait.
« Tu dois être forte, ma fille. », lui avait chuchoté son père, ce jour où sa mère avait succombé sous les griffes d’une asmodéenne. « Ne t’attache jamais à un humain… », avait-il ensuite ajouté, cherchant à se voiler de froide indifférence. Elle seule avait vu ses larmes. Le Paraître… Allait-elle se faire l’écho de ce passé là … Nier ses sentiments ? Rester toute sa vie en cage ? Le fauve en elle hurla sa rage d’être maintenu ainsi en captivité.

Au loin, elle crut entendre un loup adresser sa prière aux astres. Et tandis qu’elle relevait les yeux, cherchant d’où provenait l’appel, une plume ballottée par une douce brise vint se poser devant elle.
avatar
Isshtar
Admin


Feuille de personnage
Classe: Spiritualiste
Expertise: Couture (449)

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum